Logo

Mammifères marins

site wb

En Polynésie française, les terres émergées ne représentent que 1 % de la superficie du pays… Autour des 121 îles recensées s’étend un immense domaine océanique, riche en faune et bien préservé, qui attire de nombreux mammifères marins, facilement observables dans leur milieu naturel.

 

Les différents archipels de Polynésie française offrent une variété de cadres naturels où toute la diversité des populations de cétacés trouve à s’exprimer : plus de 12 espèces de dauphins évoluent dans nos eaux, dont le dauphin à long bec, fréquent dans l’Archipel de la Société, le dauphin tacheté, courant aux Marquises, et le grand dauphin, abondant aux Tuamotu et aux Marquises.

790033

D’autres géants des mers croisent dans les eaux tropicales de Polynésie, comme les baleines à bosse ou mégaptères, qui reviennent chaque année de juillet à octobre, les cachalots, les baleines à bec ou encore les orques, qui se rencontrent au large.

Baleines et dauphins bénéficient en Polynésie d’un habitat encore remarquablement préservé où la pression anthropique demeure faible, ce qui en fait un riche terrain de recherches pour les études scientifiques sur les cétacés. Malgré ce, les activités touristiques orientées vers la découverte de la faune marine se multiplient, pouvant à terme avoir des conséquences sur la présence des cétacés dans les eaux polynésiennes.

Le 13 mai 2002, le Ministère polynésien en charge de l’environnement de Polynésie Française met en place le Sanctuaire des Cétacés en Polynésie française pour protéger les cétacés fréquentant les eaux polynésiennes et assurer leur tranquillité.

Cependant, le développement du tourisme s’accompagne souvent d’une augmentation de l’empreinte environnementale. L’ensemble des acteurs concernés a naturellement intérêt à s’assurer d’une exploitation durable des ressources. Aujourd’hui, plus de 30 structures professionnelles proposent régulièrement ou occasionnellement cette activité en Polynésie Française. Elles doivent obtenir une autorisation administrative d’approche des cétacés et sont tenues de se conformer à la réglementation en vigueur, concernant les règles d’approche et d’observation en mer.

 Pour optimiser la portée de l’action de Conservation, l’association Te mana o te moana a initié en 2011 un Observatoire des Cétacés en Polynésie française visant à mieux informer touristes, usagers de la mer et populations locales, à la nécessité de preserver les  mammifères marins de Polynésie française;

 

Observatoire des Cétacés

L’ Observatoire des cétacés se propose d’aider à la conservation des cétacés en Polynésie française au travers la diffusion d’informations, d’outils méthodologiques et pédagogiques au tout public et aux prestataires d’activités touristiques.

Pour plus d’informations sur l’Observatoire et pour accéder aux outils pédagogiques créés :

>> L’Observatoire des Cétacés

 

Les actualités des cétacés de Polynésie française :

Des orques aperçus par un pêcheur au large de Tahiti – août 2013 : voir la vidéo

 

Ce qui a été fait avant :

En 2011, l’association a participé à la Campagne REMMOA qui consiste en un suivi aérien de la faune marine en Polynésie française. Ce projet é été intité par le Ministère chargé de l’Environnement (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement – MEDDTL) et l’Agence des aires marines protégées – AAMP.

<< Pour plus d’informations sur le projet “La faune marine… vue du ciel!
Rapport Campagne Remmoa-2013

 

Ce qui est fait ailleurs :

A la Réunion

 L’association Globice, implantée à l’île de la Réunion a réalisé en 2012 un film de sensibilisation au respect de la charte d’approche des baleines. Ce film a été réalisé grâce au soutien de la Dieccte Réunion et de la Réserve Naturelle Marine de la Réunion. Pour découvrir les deux vidéos réalisées : Voir le film

Sur Internet  – support pédagogique enfants:

“Mon école, ma baleine” est un site sur les cétacés, très complet et pour tous les âges de  7 à 97 ans!!. Il propose de nombreuses activités interactives élaborées grâce à des partenaires tels que la Fondation Nature et Découvertes, la Fondation pour la Nature et l’Homme, la DEL de Guadeloupe…. Découvrir c’est l’adopter!

Pour découvrir le site: Mon école, ma baleine

This post is also available in: Anglais