Logo

Arrivée de Myriam, une tortue imbriquée secourue à Papeete

Le 12 mars, notre centre de soins a accueilli une nouvelle pensionnaire ;

Myriam, jeune tortue imbriquée de près de 60cm, avait été trouvée flottante au niveau de la sortie du port de Papeete dans la matinée. Olivier, Myriam, Christine et JP, des pêcheurs qui l’ont aperçue flotter et qui, inquiets de son inactivité, ont pris la décision de l’embarquer pour chercher du secours.

Myriam a ensuite été accueillie par Jade et Fred au centre de plongée Eleuthera – Tahiti Diving Center, et a été installée dans un grand bac à l’ombre le temps de l’arrivée d’un bateau pour Moorea. C’est ensuite notre bénévole Vanina qui a assuré son transfert vers le quai, puis la compagnie Terevau qui a gracieusement embarqué Myriam tout en se souciant de son confort durant le trajet. Enfin, nos bénévoles Cécile et Eliane ont réceptionné la tortue puis l’ont conduite au centre de soins. Un très bel exemple de solidarité et de réactivité.

Lors de l’examen clinique avec notre vétérinaire et présidente Cécile Gaspar à son arrivée, nous avons pu observer un trou de fusil harpon au niveau de son cou. Bien qu’étant cicatrisé, c’est surement une tentative de braconnage qui est à l’origine de son état de faiblesse avancé et de la difficulté qu’elle présentait pour respirer.

Malheureusement, malgré cette chaine humaine et les soins prodigués par notre équipe sous la supervision de notre vétérinaire et présidente Cécile Gaspar, Myriam a succombé à ses blessures le 17 mars 2017.

Lors de l’autopsie réalisée il y a quelques jours, nous avons fait la découverte d’un hameçon (en photo), suivi de 40 cm de fil environ, dans son intestin.

Cette triste histoire donne l’occasion de rappeler aux pêcheurs que lorsque votre hameçon se coince dans du corail, essayez de le décrocher sans simplement couper le fil. Ce petit acte évitera aux animaux marins, notamment les tortues imbriquées qui se nourrissent d’éponges et grignotent le corail, d’en avaler par erreur…

 


Visite de la Kamehameha Schools d’Honolulu à Moorea

Début mars, nous avons été très heureux de rencontrer une classe d’étudiants Hawaiien de Kamehameha Schools d’Honolulu. Alors qu’ils revenaient de Rapa Nui où ils s’étaient rendus pour accueillir la pirogue ancestrale Hokule’a, ils ont profité d’une escale de quelques jours en Polynésie pour partager leur culture et rencontrer les communautés locales.

Dans un premier temps, Alice, notre biologiste marin, a accueilli les élèves à l’association pour un programme sur la faune marine polynésienne où ils ont pu en apprendre plus sur les richesses de notre fenua.
Dans un second temps, les élèves ont rejoint le Collège de Paopao pour une performance traditionnelle de chants et de danses. Un vrai moment de partage entre les élèves, qui ont eu l’occasion d’échanger et de partager leur expérience.


Participation au salon Alternatiba Tahiti

Les 10 et 11 mars à l’ISEPP, notre association a participé au salon Alterniba Tahiti. Au programme, de nombreuses conférences et des stands tenus par des entreprises et associations sensibles aux questions environnementales. L’objectif : Découvrir des alternatives et de nouveaux modes de vie et de consommation en faveur de l’environnement pour notre Fenua ! Installées dans le quartier « environnement marin », Amélie, stagiaire communication et éducation, accompagnée de Brigitte et Vannai, deux bénévoles, ont animé un stand aux couleurs de Te mana o te moana. Les visiteurs ont pu en apprendre plus sur notre association et notre engagement. Des ateliers pédagogiques étaient également proposés aux plus petits (mais aussi aux plus grands), afin de passer un agréable moment en famille sur notre stand.


Participation à la grande journée des finalistes de l’éco quiz organisé par Fedescol

Le mardi 7 mars, Amélie, notre stagiaire en animation et communication, et Tom notre bénévole, ont participé à la grande journée des finalistes de l’Eco Quiz organisé par Fédéscol et l’association Colibris Tahiti. Ce quiz, destiné aux établissements scolaires engagés dans une démarche de labellisation éco-école, permettait à tous les élèves du 1er et du 2nd degré de concourir en ligne et de mesurer leurs connaissances en matière de développement durable.

Cette journée festive et récréative au Motu Ovini est venue récompenser les élèves de chaque établissement ayant obtenu les meilleurs scores, les établissements les plus impliqués ainsi que les meilleures classes ayant participé au quiz.

En tout, ce sont plus de 290 enfants et 36 établissements scolaires de toute la Polynésie qui étaient présents. Notre équipe s’est mobilisée afin d’échanger avec les élèves sur nos actions et de notre engagement. Deux ateliers pédagogiques (jeux de plateau) étaient animés et ont permis aux élèves d’en apprendre plus sur notre environnement marin.

Aujourd’hui en Polynésie française ce sont 51 écoles et établissements scolaires qui sont engagés dans la démarche Eco-Ecole !


Un message de Thomas Pesquet, en direct de la Station Spatiale Internationale !

 « En voyant depuis l’espace combien l’océan joue un rôle primordial de soutien à la vie sur notre planète, je suis heureux de soutenir les efforts de conservation, recherche et éducation de l’association « Te mana o te moana » basée à Moorea en Polynésie française que j’espère pouvoir visiter prochainement. Bravo à Papehau pour son premier prix d’écriture avec le conte «  le Vœu de Mana » qui m’a accompagné pendant ma mission dans la station spatiale internationale. »

Ce message nous a été transmis par Thomas Pesquet après la lecture du « Voeu de Mana » de Papehau Seveno, en direct de la Station Spatiale Internationale pour la mission Proxima, le 10 mars 2017.

Pour rappel, en 2016, Te Mana O Te Moana a lancé un grand concours du meilleur conte polynésien illustré sur la thématique de la protection des tortues marines et des océans. Ce conte est devenu un conte spatial, qui a été lu dans la Station Spatiale Internationale ISS par l’astronaute français Thomas Pesquet de l’European Space Agency (ESA). Thomas PESQUET s’est envolé en novembre dernier à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS) pour une mission de 6 mois appelée Proxima. Il est le dixième astronaute français à voler dans l’espace. Il participe à l’Expédition 50,  la mission portée par l’agence spatiale européenne (ESA) qui se déroule de novembre 2016 à mai 2017. Durant cette période, il a accepté de soutenir le projet de l’association Te mana o te moana en emportant le temps de sa mission  spatiale, un message d’espoir polynésien … un conte « le vœu de Mana » … pour que le slogan « de l’océan à l’Espace, préservons notre planète bleue » retentisse dans nos têtes !

Redécouvrez sans attendre le conte lauréat « Le vœu de Mana »