Logo

Avancée du projet “Hei moana”

Depuis le 7 octobre, nos équipes parcourent les îles de Tahiti, Moorea, Raiatea, Bora Bora, Huahine et Rangiroa pour diffuser le programme Hei moana, un réseau qui souhaite impliquer adultes et enfants dans les sciences participatves en leur donnant les informations nécessaires à l’étude des récifs coralliens, mammifères marins et tortues marines.
Pour préserver, il est nécessaire de comprendre la vie marine, sa faune et sa flore. C’est pourquoi des séances de formations tout public d’une durée d’une journée avec une partie en salle et une partie terrain ont été initiées sur chaque îles, rassemblant une centaine de participants à ce jour.
Les animations en milieu scolaire sur Moorea, Tahiti, Huahine, Bora Bora, Raiatea et Rangiroa nous ont permis de sensibiliser 68 classes et plus de 1500 enfants.
La présence de nos équipes au congrès IPFC ainsi qu’à la fête de la science a été un relais efficace pour une sensibilisation très large du milieu scolaire.

Au total ce sont plus de 4700 personnes dont majoritairement des enfants qui ont été sensibilisés à la protection du monde marin polynésien.

Nous tenons à remercier les communes de Moorea-Maiao, Tahiti, Huahine, Bora Bora, Uturoa, Taputapuatea et Rangiroa pour leur soutien mais aussi les directeurs et directrices d’établissements ainsi que les enseignants pour leur implication.

Les prochaines réunions d’informations publiques à partir de 9h:
Le samedi 18 Novembre à Rangiroa
Le samedi 25 Novembre à la mairie de Taravao
Le samedi 2 Décembre à la mairie de Papeete

Retrouvez toute l’actualité du réseau Hei moana ainsi que les supports en téléchargement sur le lien suivant : http://www.temanaotemoana.org/fr/reseau-hei-moana/

Pour s’inscrire aux réunions publiques ou pour toutes questions, envoyez un mail : temanaotamoana@mail.pf ou vaiarii.temana@gmail.com

Tel : 87 74 67 76 ou 87 71 53 44


Participation à la conférence SIG 2017 grâce au soutien de ATN

Grâce au soutien de la compagnie aérienne Air Tahiti Nui , Te mana o te moana a participé à la Conférence SIG 2017, la conférence francophone ESRI sur les systèmes d’information géographique, les 11 et 12 octobre 2017. Cette conférence a rassemblé plus de 3 500 personnes d’horizon très divers. Nous avons pu mettre en valeur nos actions dans le domaine de la protection de l‘environnement marin en Polynésie française, notamment des tortues marines en partenariat et avec le soutien de la Direction de l’Environnement de la Polynésie française. Notre programme de sciences participatives “Hei moana” a également été présenté.
Nous remercions chaleureusement Air Tahiti Nui pour son soutien qui nous permet de participer à des conférences, congrès internationaux et de promouvoir la connaissance en Polynésie française à travers l’accueil de scientifiques et de personnes renommées qui œuvrent pour la conservation des océans.

Pour plus d’informations sur l’événement : https://sig2017.esrifrance.fr/


Du soutien de Hinerava à travers ses donations

Hinerava est un bijoutier polynésien. La collection “Tetiaroa” a été lancée par l’enseigne pour nous soutenir en faisant don d’une partie de ses ventes sur cette collection de bijoux. Les fonds recueillis sont réservés pour le financement des suivis des sites de ponte des tortues de mer sur l’atoll de Tetiaroa, en partenariat avec l’association Tetiaroa Society . Cliquez ici pour voir la collection!


Boris tezak, doctorant au sujet de la détermination du sexe des tortues marines

Boriz Tezak,  doctorant de l’Université de Floride Antlantic (FAU), a présenté un résumé de ses travaux de thèse sur la détermination du sexe des tortues marines influencée du changement climatique.

Il est le grand gagnant du championnat de thèse en trois minutes (3MT Championship).

Le bilan : il est possible d’identifier le sexe d’une tortue en prélevant une goutte de sang. (Une hormone serait présente dans les échantillons mâles et absents des échantillons femelles).


Relâche de 2 de nos pensionnaires : Muto’i et Milla !

Le 12 octobre, nous avons relâché deux tortues vertes.

Muto’i (« agent de police » en tahitien) est une tortue verte qui avait été saisie au mois d’août dernier par les gendarmes de Moorea chez un particulier  où elle attendait retournée sur le dos avant d’être mise à cuire. Elle était aux côtés d’une autre tortue dont il ne restait déjà plus que le plastron (dessous de la carapace). Muto’i a donc évité de peu la mort et ne présentait à son arrivée que des blessures superficielles qui ont rapidement cicatrisé. Elle a été relâchée au large de Moorea en compagnie d’un des gendarmes qui l’avait secourue et nous espérons qu’elle pourra continuer d’évoluer dans nos eaux polynésiennes.

Au mois de juin, Milla, une jeune tortue verte également avait quant à elle été secourue par une famille à bord d’un voilier alors qu’elle flottait au milieu d’un amas d’algues à la marina Taina, à Tahiti. L’impact sur sa carapace ne laissait aucun doute quant à l’origine de sa blessure : une flèche de fusil harpon qui aurait pu lui être fatale.

Les deux tortues se sont dirigées dans des directions différentes lors de leur mise à l’eau : Milla vers le large et Muto’i vers la terre…